Le « village blanc et bleu », la « perle blanche de la Tunisie », le « Montmartre tunisien », le « balcon de la Méditerranée », le « village des Délices », telles sont les qualificatifs qui ont été attribués au village de Sidi Bou Saïd.
Récemment classé par les 13 plus charmants villages du monde, Sidi Bou Saïd est situé à 20 km au nord de Tunis. Sur son promontoire verdoyant, le village blanc et bleu, classé avec la cité antique de Carthage au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979, domine le golfe de Tunis.

Sidi Bou Said domine la Méditerranée


Le nom du village vient du fait qu’un saint homme, Sidi Bou Saïd, s’y installe au XIIIème siècle pour y enseigner le soufisme. Il meurt sur place et son tombeau constitue la première bâtisse du village.
Au XVIIème siècle, les dignitaires et notables de Tunis y font construire des palais et des maisons qui deviennent leurs résidences estivales. En 1912, un décret impose le blanc et le bleu comme couleurs du village et interdit toute construction anarchique.

Aujourd’hui, le village accueille près de 100 000 touristes par jour en période estivale. Ces visiteurs viennent y admirer l’architecture arabo-musulmane, les couleurs, la végétation méditerranéenne, le bleu de la mer et du ciel.
A Sidi Bou Saïd, dans chaque ruelle, on découvre l’harmonie des palais et maisons blanchies à la chaux avec leurs portes bleues, décorées de clous, les moucharabiehs encadrant les balcons et les fenêtres. La mer sert de fond à ce tableau où les palmiers, les orangers et les bougainvilliers ajoutent leurs touches vertes et rouges.
A Sidi Bou Saïd, le visiteur peut s’arrêter dans un des nombreux établissements pour y déguster un beignet frit, s’installer à une des tables d’un restaurant pour manger un couscous avec la Méditerranée comme voisine de table ou, plus simplement, boire une citronnade frappée ou un thé à la menthe à la terrasse du Café des Délices, chanté par Patrick Bruel, ou à celle du célèbre Café des Nattes.

Fin de journée au Café des Délices


L’harmonie des couleurs et des lumières de Sidi Bou Saïd a séduit de nombreux écrivains et peintres dont certains y ont installé leur galerie d’art. Le village sert régulièrement de cadre aux tournages de films ou, plus récemment, de clips. Enfin, dans le village, sont organisés plusieurs manifestations culturelles dont plusieurs festivals de musique.

Le site sidi-bou-said.com propose une visite du village avec des nombreuses photos prises par différents photographes qui font partager leurs différentes émotions face à cette merveille préservée.

1 réponse pour “Sidi Bou Saïd : le village blanc et bleu tunisien”

  1. Leclair dit :

    J aimerais aller dans ce joli village
    Auriez vous des adresses à me proposer

Poster une réponse