Avez-vous déjà fait de la raquette ? Voilà un moyen idéal pour découvrir intimement les splendeurs magiques de la montagne enneigée. Loin de l’affluence des stations de ski, en dehors des pistes battues, à l’écoute de la nature.

Les raquettes sont utilisées depuis la nuit des temps dans la plupart des pays de neige du monde entier, en particulier les massifs montagneux (Europe, Asie, Amérique bien sûr – qui ne connaît pas les raquettes des Indiens, des trappeurs ?). Elles ont été décrites il y a 2000 ans au cours de l’Antiquité gréco-romaine. C’est en raquettes que l’on se déplaçait jadis dans les montagnes françaises, où le ski n’apparaît pour la première fois qu’à la fin du 19ème siècle, rappelons-le. Un manuscrit atteste que des raquettes étaient chaussées par les montagnards des Pyrénées lors d’expéditions guerrières vers l’an 1000.

Loisir sportif en pleine vogue, en partie grâce à l’évolution récente du matériel, la raquette s’adresse à toutes les personnes aimant la marche. Les techniques de base sont simples, on les apprend facilement. Le rythme est en principe celui du pas montagnard. Sous la conduite d’un professionnel, vous parcourrez les champs de neige en bénéficiant de la meilleure sécurité.

La chaîne pyrénéenne se prête très bien à la raquette. Cela s’explique d’abord par son caractère sauvage et la disposition du terrain. Les versants français et espagnol se complètent pour le plus grand plaisir du randonneur.

Dans les Hautes-Pyrénées, en vallée d’Aure, Michel Bessone (voir son blog) vous propose un programme qui sort de l’ordinaire, toujours en petits groupes restreints, axé sur des parcours en neige vierge et la découverte culturelle.

Pas question d’être trop nombreux :  1 à 6 participants maximum (sauf groupe préconstitué). Il s’agit de sorties tous niveaux, du débutant complet au randonneur confirmé, à la 1/2 journée ou à la journée, ou en itinérance sur plusieurs jours. La raquette de printemps est possible jusqu’à fin mai.

Ces randonnées se déroulent en France (Aure, Louron, Luchonnais) et aussi en Espagne (Aragon) au départ de Saint-Lary Soulan. Avec une garantie : des circuits magnifiques, sauvages, en pleine nature (par exemple, au coeur de la réserve naturelle du Néouvielle, une incursion dans la plus haute forêt d’Europe et la traversée spectaculaire, unique, de lacs gelés).

Michel Bessone met avec passion l’accent sur la dimension culturelle, la richesse étonnante du patrimoine local (histoire, traditions, contes et légendes, art roman).

La convivialité se partage en dégustant quelque produit du terroir ou en trinquant avec du vin d’Espagne…

Sur place, selon votre choix, votre hébergement peut se décliner du refuge rustique à l’hôtel 4 étoiles agrémenté de spa en eau thermale.

Voici le contact de Michel Bessone, qui vous aidera à organiser un séjour exceptionnel et inoubliable dans les moindres détails.

Bon à savoir :
Visitez l’hôtel les Jardins du Luxembourg et bénéficiez d’une architecture haussmannienne, des chambres classiques et supérieures, un aspect élégant…

Les commentaires sont fermés.