Vous partez faire un PVT avec un visa Working Holiday en Australie ?

Il existe beaucoup d’offres différentes sur le marché, vraiment de quoi s’y perdre, il faut bien le dire !

Vous partez en PVT ?

Il existe aussi des assurances si vous partez en expatriation ou si vous faites un PVT/Working Holiday.
Unique dans le monde, ces contrats lient la France avec un certain nombre de pays afin de faciliter la mobilité des plus jeunes. Le PVT/Working Holiday est un visa de six mois ou un an vous permettant de travailler dans le pays hôte. L’idéal pour découvrir un pays tout en travaillant ! Il est aussi appelé working holiday, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Il est relativement facile à obtenir : il suffit de retirer un dossier à l’ambassade du pays désiré. Il n’est valable qu’une fois. Par contre, vous pouvez tout à fait en effectuer d’autres dans d’autres pays.
La limite d’âge est de 30 ans, hormis pour le Canada (35 ans). Voici la liste des 8 pays :
Canada / Australie / Japon / Corée du Sud / Argentine / Taiwan / Singapour / Nouvelle-Zélande.

Quelle assurance prendre dans le cadre d’un PVT/Working Holiday ?

Pour un voyage au long cours de plus de deux mois, ils proposent l’assurance Marco Polo. Le tarif commence à 49 euros par mois et jusqu’à 50 ans.

AVI International propose aussi une assurance spéciale PVT/Working Holiday. Le tarif est de 35 euros par mois jusqu’à 35 ans. Le contrat cours sur 12 mois maximum, renouvelables online.

Avantages

L’assurance peut être souscrite selon la durée de votre PVT.

Quant aux conditions et aux plafonds des différentes garanties, ils sont identiques. Donc, pourquoi ne pas prendre cette assurance dédiée ?

Vous êtes également couverts si vous voyagez dans les pays limitrophes pour une durée de 2 semaines. Indispensable si vous avez un taf manuel (restauration, cuisine, exploitation agricole, cueillette de fruits, picking, woofing) l’option Activité Manuelle à souscrire au gré de votre voyage.

Inconvénients

Le principal est justement cette durée de couverture limitée en cas de voyage dans les pays limitrophes.

Dans ce cas, si vous projetez un voyage de plus de deux semaines, vous devrez faire jouer l’assurance de votre carte bancaire en achetant par exemple le billet d’avion ou de bus avec.

De toute manière, il est vrai que si vous êtes vraiment là pour faire un PVT/Working Holiday, c’est pour travailler un minimum et découvrir un pays en profondeur. Vous aurez le temps à la fin du contrat.

En cas de sinistre, il peut vous être demandé une copie de votre visa Working Holiday. L’assurance est limitée au pays qui vous a accordé votre visa mais les pays limitrophes sont aussi couverts pour un séjour ne pouvant excéder 2 semaines.

2 réponses pour “Les assurances voyage dans le cadre d’un PVT”

  1. Avatar Fanny dit :

    Je pars bientôt en Australie et j’ai un peu de mal à comprendre parce que là bas j’ai prévu de bosser dans des bars ou resto et faire du wwoofing aussi donc il faut que je rajoute 16€ par mois à chaque fois + 18€ si je veux aussi assurer mes bagages?

  2. Avatar Aurélie dit :

    Je ne connaissais pas cette assurance, après je pense qu’il faut quand même comparer avant de prendre une assurance car il y a beaucoup de différences …