Il y a une fête très populaire qui symbolise l’arrivée du printemps au Japon et qui donne lieu à d’importantes réjouissances. Il s’agit de la fête de la floraison des cerisiers ou le Hanami. C’est une coutume traditionnelle japonaise qui consiste à contempler les cerisiers d’ornement (ou sakuras) en fleurs, le mot « hanami » signifie justement « regarder les fleurs ».

La tradition de Hanami au Japon remonte déjà aux temps anciens. Les aristocrates de l’époque passaient du temps sous les cerisiers en fleurs avec des artistes, des poètes et des musiciens pour célébrer la magnifique floraison des sakuras. Les guerriers Samouraïs et Bushis qui prévoyaient leur espérance de vie trop courte avaient pris la fleur de cerisier comme emblème. La saison de floraison est en fait très éphémère car elle ne dure que dix jours et les Japonais la considèrent comme étant le symbole de la brièveté de la vie. La fleur de cerisier tient une place importante dans la culture japonaise. Elle est partout présente dans les arts et les artisanats, sur les motifs des habits et des kimonos, sur les pièces de monnaie, les estampes, ou encore les insignes militaires.

Le Hanami est célébré partout sur l’archipel de Japon, de l’île d’Okinawa à Hokkaidô en passant par Tokyo, la floraison des sakuras commence dès le début du mois de janvier et se termine en début mai suivant la région. La fête dépend ainsi des conditions climatiques et géographiques, les radios et les télévisions locales donnent des prévisions journalières sur l’évolution des floraisons et informent sur les prochains lieux de floraison. Pour célébrer le Hanami, de nombreuses familles ou groupes d’amis, ou même des employés d’entreprises viennent pique-niquer sous les arbres en fleurs. Les meilleurs emplacements sont déjà réservés dès le petit matin par l’installation des bâches à pique-nique portant les noms des propriétaires. Ceux qui convoitent les meilleures places pour pouvoir admirer les splendides sakuras fleuris peuvent également envoyer quelqu’un pour garder le lieu jusqu’à l’arrivée du groupe. Les fêtes de Hanami donnent aux Japonais l’occasion d’oublier les conventions sociales pendant une courte durée. Les gens dansent, rient et boivent beaucoup de bière et de saké pendant ces joyeuses réunions. Pour les employés, il est exceptionnellement permis de s’adresser à leurs supérieurs hiérarchiques sans mentionner leur titre.

A part ces liesses populaires, le Hanami est avant tout un moment privilégié pour visiter les parcs et admirer les fleurs des cerisiers qui sont très agréables à voir avec leur teinte rose pâle dans l’ensemble, mais qui sont en réalité de couleur blanche si on les regarde de près. Quand il y a des rafales de vent, les pétales tombent et forment un tourbillon féerique. Le Hanami des pruniers existe également mais il est moins populaire que celui des cerisiers. La fête de Hanami est toujours célébrée par les Japonais partout dans le monde aux endroits où poussent les cerisiers, et cela devient pour eux une occasion pour partager leur culture avec les étrangers.

Sites intéressants: cours de chinois; Tokyo prévention

Les commentaires sont fermés.