Kyoto dispose de nombreux sanctuaires exceptionnels, mais le Fushimi Inari-taisha fait très certainement partie des incontournables. Avant de vous y rendre, nous vous proposons de découvrir une brève histoire et les particularités de ce lieu mystique.

La légende associée au Fushimi Inari-taisha

Fushima Inari-taisha est un sanctuaire shinto, fondé en 711 par Hata-no-Iroko. Une légende est associée à la naissance de ce lieu. Elle raconte que son fondateur, après avoir tiré et manqué une aigrette blanche, l’a suivi jusqu’au sommet de la montagne où le temple se situe actuellement. Sur les lieux, il y trouva du riz, symbole de fertilité, c’est pourquoi il dédia le sanctuaire à la déesse Inari. Cette dernière regroupe cinq dieux de l’agriculture, mais au fil du temps, la fertilité en question a connu un sens de plus en plus large, incluant la richesse et allant jusqu’à la prospérité.

Les particularités du Fushimi Inari-taisha

Ce sanctuaire se distingue par ses 10.000 torii, des portails traditionnels japonais en nombre extravagant, dans un lieu de pèlerinage très prisé par les shintoïstes. On y retrouve ainsi de nombreuses allées cernées par des torii installés successivement vers les différents points de prière qui convergent vers le haut de la colline. Il est dit que les portails traditionnels japonais mènent vers un autre monde et pour en sortir il faut absolument repasser par le même chemin. Ces torii sont pour la plupart, des dons offerts par des entreprises privées qui expriment leur gratitude envers la déesse Inari pour la richesse obtenue. On y retrouve également des dons de grandes familles et de particuliers, cela est marqué sur chaque portique peint en vermillon (une couleur traditionnelle japonaise) avec une base de couleur noire.

Le site comprend de nombreux autres intérêts que le visiteur prend plaisir à découvrir au fur et à mesure de son ascension. Par exemple, les kitsune. Il s’agit de sculptures en pierre représentant des renards sous différents angles et différentes positions. On en compte plusieurs dizaines sur tout le site. Plusieurs interprétations sont reliées à ces créatures, parfois contradictoires. En effet, certains en retirent une impression négative en y voyant une créature maléfique tandis que d’autres les perçoivent comme une créature bienfaitrice, donc positive.

La visite ne peut se limiter à la base du sanctuaire, qui dispose d’un gigantesque tori principal. Si possible, montez jusqu’au sommet où le temple Ichinomine vous attend dans une atmosphère spirituelle. En effet, sur votre chemin menant au point culminant à 233m, vous ressentirez cet aspect divin, notamment à travers une forêt de plus en plus dense et plus sombre.

Vous pourrez situer le sanctuaire Fushimi Inari-taisha sur la carte des monuments de Kyoto de Kyototradition.

Les commentaires sont fermés.