Fondée en 2006, « Horsetrails » est une agence de tourisme mongole  spécialisée dans le voyage à cheval. Olivier et Xavier, les fondateurs, ont d’abord voyagé et vécu en Mongolie avant de créer « Horsetrails » afin de permettre de faire le lien entre la culture occidentale et la culture mongole sans pour autant dénaturer cette dernière et la façon d’être des nomades.

L’agence est basée à Karakorum, l’ancienne capitale de l’empire mongol, à 370 km à l’ouest d’Ulaanbaatar. Sa base d’accueil se trouve au « Morin jim café », une guesthouse et un restaurant tenu par Tuya avec qui Olivier et Xavier se sont associés. « Morin jim café », qui signifie « horse trails » en mongol comme symbole de la collaboration entre les deux entreprise,  n’a aucun lien financier ou administratif avec « Horsetrails ».
Randonnée à cheval

POURQUOI A CHEVAL ?

Le cheval accompagne les nomades mongols depuis des siècles, il est le prolongement naturel de l’éleveur, son moyen de transport, son outil de travail pour rassembler les troupeaux et surtout une source de grande fierté. Contrairement au 4×4 qui permet de parcourir de grandes distances mais qui finalement n’est qu’une boîte dans laquelle on est enfermé, le cheval permet de s’intégrer vraiment en profondeur aux paysages traversés et de voir ces derniers avec les yeux du nomade. Parcourir à cheval une région de la Mongolie et partager la vie des éleveurs nomades c’est plonger dans un univers très différent de nos réalités d’occidentaux, on vit alors un vrai voyage et non plus un simple séjour touristique.
L’ensemble des randonnées proposées par « Horsetrails » se déroule dans la région de la vallée de l’Orkhon et les montagnes de Khangai. Elle n’organise pas de randonnées dans d’autres régions mais propose tout de même des extensions de ses séjours, vers le désert de Gobi en 4×4 par exemple.
A cheval

LA PHILOSOPHIE DE HORSETRAILS:

Dans un souci d’offrir de « véritables voyages » et non des produits touristiques formatés, l’agence propose à ses clients de rencontrer la Mongolie nomade telle qu’elle est. Pas de « folklore » mais plutôt une immersion dans la réalité de la vie quotidienne des éleveurs, sans artifices. L’agence propose tout de même d’être accompagné par un interprète et/ou de bénéficier de repas plus adaptés aux goûts européens que le mouton gras.

L’intégration dans la vie locale

Avec une volonté de s’intégrer dans la vie locale, « Horsetrails » a noué des relations amicales et professionnelles avec des agriculteurs locaux, chez qui elle s’approvisionne en paille et en grain pour nourrir ses chevaux pour l’hiver, mais aussi avec une vétérinaire, un groupe de musiciens traditionnels, ainsi qu’avec l’administration notamment pour de l’aide matérielle aux nomades lors des hivers rudes, mais bien sûr et surtout avec les éleveurs nomades locaux. Certains de leurs chevaux participent même (modestement) aux courses du Naadam (la fête nationale) qui se tient en juillet.
L’agence privilégie également l’emploi local : guides, cuisinières, chauffeurs, famille pour garder le troupeau et même interprète même si pour ces dernier elle fait aussi appel à des interprètes de la capitale car peu de familles autour de Karakorum ont la possibilité financière d’envoyer leurs enfants étudier à Ulaanbaatar. Cet hiver elle a pu aider financièrement un de ses guides à suivre des études de guide interprète professionnel.

Horsetrails2

La préservation d’un mode de vie

« Horsetrails » travaille avec une douzaine de familles nomades pour l’accueil (hébergement et repas) de ses groupes. L’essentiel des revenus de ces familles est issu de leurs activités d’élevage, leur activité d’accueil touristique étant un bon complément financier. Cela permet aux familles de conserver leur mode de vie traditionnel et aux clients de rencontrer de véritables nomades. Ces familles restent totalement libres de leurs déplacements qui sont liés aux besoins de leurs troupeaux et non aux besoins de la saison touristique.
Horsetrails

Le respect : le client découvre un pays et s’y adapte

Les familles d’accueil et les guides reçoivent certes des recommandations et consignes mais ils restent le plus « mongol » possible. L’agence estime que c’est à elle et à ses clients de s’adapter aux réalités du pays et non d’adapter le pays aux standards européens. Ce n’est bien sûr pas toujours simple mais selon « Horsetrails » cela  semble être la condition essentielle  d’un véritable voyage de découverte.

Elevage

Une entreprise autonome

« Horsetrails » possède son propre élevage de chevaux qu’elle a constitué au fil des années. Actuellement, l’agence élève 58 chevaux. Elle fabrique également elle-même son matériel (selles, harnachements, sacs de bât …) sur place. Le fait d’avoir ses propres chevaux lui permet de bien les connaître et de pouvoir choisir le cheval en fonction du niveau du cavalier. « Horsetrails » se soucie également du bien être de ses chevaux notamment en ce qui concerne la gestion de l’effort (longueur des étapes et aménagement de jours de repos en cas de séjour long) et de la charge des chevaux de bât.

L’agence peut aussi organiser d’autres types de séjours (autres qu’à cheval) pour des groupes d’au moins 4 personnes tels que le VTT, le parapente (si les participants apportent leur propre matériel) ou la pêche en y incluant (ou pas) du cheval, de la randonnée à pied, du 4×4.
Si l’aventure vous tente, leur site web Horsetrails vous donnera plus d’informations sur les séjours qu’elle propose.

Pêche

Les commentaires sont fermés.