Lorsque les Romains s’installèrent en Provence, c’est à dire juste après avoir infligés une cruelle défaite aux Arvernes et aux Allobroges, ils se mirent aussitôt à construire des routes pour faciliter les déplacements de leurs troupes. Trois furent réalisées : la via Aurelia entre Tarascon et Rome, la via Agrippa entre Arles et Lyon et la via Domitia qui reliait Rome à l’Espagne. Cette dernière va être le fil conducteur de notre voyage à travers le Lubéron.

Une voie antique
C’est le général Cneus Domitius Ahenobarbus qui la fit construire en 118 avant Jésus-Christ. S’étirant sur 500 kilomètres, elle est la plus ancienne voie romaine de Gaule. Parcourant de magnifiques paysages, franchis les Alpes au col du Montgenèvre, longe le Lubéron et les Alpilles puis traverse les plaines du Languedoc et du Roussillon avant de rejoindre l’Espagne par le col de Panissars.
Bien qu’ayant vocation à faciliter la circulation rapide des légions romaines, les marchands ne tardèrent pas à s’en servir eux-aussi.
Durant le Moyen Age, elle permit aux pèlerins de se rendre à Compostelle. De nos jours, de nombreux vestiges sont encore visibles. On peut notamment y observer des bornes militaires installées tous les 1480 mètres, haute de un à deux mètres, et qui servaient de panneaux indicateurs à ceux qui l’empruntaient.

Un fil conducteur pour visiter les villages du Lubéron
La via Domitienne traverse des paysages époustouflants, surtout à travers le Lubéron. Elle permet de visiter le pont Julien, un pont romain qui enjambe le Calavon, à pied ou en vélo lorsqu’on musarde tranquillement tout au long d’une piste cyclable jusqu’à Apt.
Nous vous conseillons aussi de flâner dans Roussillon, un village construit sur un piton rocheux, qui se caractérise par ses façades ocres et jaunes, qui donnent le sentiment d’un incendie permanent. Galeries d’art et trompes-l’oeil seront au rendez-vous. Prenez encore un moment pour flâner sur le sentier des ocres pour découvrir les anciennes carrières aux roches saturées d’oxyde de fer donnant ces couleurs si éclatantes. Votre voyage en France est loin d’être fini : en continuant le long de la via Domitia, vous découvrirez d’autres petits bijoux du Lubéron…

Les commentaires sont fermés.