Quand on pense au voyage, des images nous assaillent tout de suite. De plage, de parasols, d’îles désertes et lointaines où les fruits toujours frais sont au bout de la main… De ski, de montagne et de pics enneigés. Derrière ces têtes de gondole, Il est pourtant un secteur touristique en pleine expansion : celui de l’œnotourisme, ou tourisme du vin, qu’on oublie trop souvent.
Quelle plus belle occasion de rompre avec les routines de l’année, que de partir ainsi entre amis à la découverte d’un nouveau terroir, de ses paysages, cépages, vignobles, de ses hommes et de leurs savoir-faire ? Bordeaux, Champagne, Alsace, Val-de-Loire, Côte-du-Rhône, Bourgogne, Beaujolais : les choix sont nombreux, et les tracés reprennent souvent le sillon d’antiques routes commerciales, pratiquées depuis le Moyen-Âge quand ce n’est pas depuis la pax romana, qui voyait les vins gaulois déjà réputés…
La mise en valeur touristique officielle de ces routes est cependant plus récente : elle remonte aux années 1950, et depuis leur succès ne s’est jamais démenti ! Elles n’ont de cesse d’attirer voyageurs de France et d’ailleurs, à tel point que toute la planète raisin en a repris le principe, des vignobles du Palatinat jusqu’à la mythique Napa Valley. En passant par l’Espagne, le Chili, l’Afrique du Sud et bien sûr l’Australie, qui aujourd’hui n’a plus rien à envier aux grandes nations viticoles.


Mais la question est sur toutes les lèvres : que fait-on, sur la route des vins ? Eh bien on conduit, bien sûr (prudemment, cela va de soi), et l’on découvre en passant ici un ancien village de tonneliers, là une charmante rivière, ailleurs une propriété de récoltant, ou encore là-bas un négociant, qui vous fera découvrir une grande variété de domaines, et vous permettra d’avoir un tour d’horizon de la région que vous visitez – à hauteur de tonneau !
C’est finalement une véritable ode au plaisir gustatif, une invitation au voyage à travers les époques, les saveurs et les savoir-faire que vous convient les routes des vins. Bien sûr, vous en profiterez d’autant plus que le beau temps sera de la partie !

Poster une réponse