Un certain pourcentage de la population craint toujours de prendre l’avion.Leur inconfort se traduit par un simple malaise ou par la pire des phobies. La  phobie des airs est un mal qui se soigne très bien. La peur de l’avion concerne plus  les hommes (80%) que les femmes (20%)  d’après une étude effectuée par Fabiene Regard.
Une personne qui a  peur de l’avion ressent une sensation désagréable qui se manifeste par la suite par une peur panique au moment de monter à bord. Cette angoisse de prendre l’avion touche 1 passager sur 4.

Voici quelques explications et astuces pour vaincre sa peur. Mais d’où vient cette peur de l’avion? Après les évènements récents qui se sont passés  le 11 Septembre 2001  , les personnes phobiques des airs  peuvent manifester une psychose de l’avion, les mauvais souvenir comme un dernier vol qui ne s’est pas déroulé comme prévu  : fortes turbulences en vol , des contrôles de sécurité renforcent  un éventuel risque et  forcent les passagers  à ne plus monter à bord d’un avion

Vaincre la peur en avion nécessite par plusieurs étapes : Avant  de monter  à bord d’un avion de 400 tonnes , les gens qui  présentent  une réel phobie qui les paralyse,  suivent de près une thérapie comportementale pour savoir exactement d’où vient  leur peur et des solutions adéquates sont proposées. Des stages sont également proposés par certaines compagnies aériennes: cours théorique sur l’aviation avec des spécialistes de l’aéronautique  et enfin une séance de simulation de vol permet une mise en situation (turbulence, sensations du décollage, éventuels problèmes techniques…).

Mais apprendre  à gérer son stress au quotidien est aussi un moyen efficace pour vaincre  les angoisses; il suffit de choisir la méthode qui vous correspond: des séances de yoga , et de relaxation seront vraiment utiles lors du décollage . Ça y est !  Vous êtes  dans l’avion : il faut bien choisir sa place lors de l’enregistrement : le centre de l’avion est donc la place idéale pour moins ressentir les secousses lors des éventuelles  turbulences .

Une fois dans l’avion : il ne faut pas hésiter à prévenir le personnel de bord de son angoisse. Parfois, le fait de l’exprimer permet de s’en décharger quelque peu. Il faut prendre possession des lieux et s’habituer doucement à ce nouvel environnement. Pour occuper son esprit, on lit, on discute avec son voisin, on se concentre sur des mots croisés, Généralement lorsque le pilotage automatique est enclenché, la peur redescend.
Cependant les turbulences peuvent venir perturber cette vitesse de croisière, comme dans un train ou dans une voiture. Il faut alors considérer les trous d’air comme les pavés d’une route céleste : pas très agréables mais pas dangereux.
La phase d’atterrissage : elle est aussi mal vécue que celle du décollage : secousses lors de la traversée des nuages, bruits du train d’atterrissage qui sort… On se rappelle que tout cela est normal et l’on sourit à l’idée que le vol touche à sa fin !

Après différentes thérapies,Plus de 90% des personnes  qui ont peur de l’avion reprennent confiance en eux et monte à bord d’un avion  sereinement.

A voir également :
Stage développement personnel : pour apprendre à mieux se connaître, avoir plus confiance en soi et vivre dans le bien-être

F.W.I. Aviation, société de taxi avion en Guadeloupe. Location de Dry Lease, donnez des ailes a vos projets.

Les commentaires sont fermés.