Lorsqu’on pense au Népal, on imagine tout de suite les immenses chaines montagneuses de l’Himalaya, les centaines de temples bouddhistes et indous qui émaillent les villes et villages, ou encore moins fameux, au tremblement de terre qui a secoué le pays en 2015.

Mais le Népal cache aussi d’autres trésors méconnus du grand public à l’étranger : Sa biodiversité végétale et animale qui peuple les 20 immenses parcs nationaux de la petite nation enclavée.
Voici une petite liste non-exhaustive des différentes aires protégées du Népal.

Le parc national de Chitwan

tigress

Situé dans le Sud du pays, à la frontière indienne dans la région humide du Teraï , c’est une expédition à l’intérieur d’une forêt humide et tropical qui vous attend.
Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1984, il s’étend sur une surface proche des 1000 km2 et abrite des centaines d’espèces d’insectes, de mammifères, de reptiles et d’oiseaux.
Pendant votre séjour au Chitwan National Park, partez à bord d’un bateau, d’un Pick-up, d’un cheval ou même derrière le cockpit d’un hélicoptère et explorez les nombreuses zones marécageuses, les forêts de sal et les plaines de hautes herbes.

Le parc National de Bardia

Situé au Sud-Ouest du pays, il s’étend également sur une surface de 1000 km2 environ.

chitwan_national_park_elephant_safari-MAX-w1024h720

Ancienne réserve de chasse de la famille royale népalaise, c’est une destination peu fréquentée, loin du tourisme de masse du parc national de Chitwan. A cause de son isolement, et de sa distance les villages aux abords sont restés authentiques, et les forêts luxuriantes abritent des espèces aussi rares que magnifiques comme le tigre du Bengale, le Rhinocéros Unicorne, le léopard indien ou encore le dauphin du Gange. Le parc, par sa faible fréquentation, est indirectement réservé pour une clientèle haut de gamme avec des prix au moins deux fois plus élevés que le parc national de Chitwan.

L’aire de conservation de l’Annapurna

Avec ses 7629 km2, c’est la plus grande aire protégée du Népal. Deuxième site touristique du Népal, son altitude varie entre 790 mètres et 8081 mètres. L’Annapurna qui recouvre 5 districts népalais est aujourd’hui une excellente source d’étude pour les géologues, glaciologues et les naturalistes : En effet par sa variation d’altitude, l’aire de conservation abrite de nombreux écosystèmes différents avec une faune et flore très différentes et parfois endémiques. On peut citer l’ours noir d’Asie, le Jharal, le singe Entelle ou encore la célèbre panthère des neiges.

Armez-vous d’une paire de jumelles, et partez à la recherche de la faune locale à travers les paysages extraordinaires du Népal

montagne

Poster une réponse