japon

Trop loin, trop onéreux, trop inaccessible, l’archipel nippon a longtemps été assimilé à l’Himalaya. Et pourtant c’est une étoile fascinante. Avec un taux de change devenu plus favorable aux Européens, le voyage au Japon est désormais plus accessible.

Le Japon : Les meilleurs endroits à visiter

Les endroits à visiter au Japon ne manquent pas. On rêve tous de visiter un jour Tokyo, la plus grande ville du monde. Cette aire urbaine électrique, trépidante et branchée. Après une balade à Shinjuku, le quartier des gratte-ciel, on peut grimper au sommet de la Tokyo Government Office. On y contemplera le mont Fuji. Le symbole majestueux du Japon, à voir absolument au printemps lorsque les cerisiers fleurissent. Pour acheter les souvenirs, Senso-ji est un impératif. C’est le petit endroit attachant de la ville. Quant à Shibuya, c’est le laboratoire des tendances les plus folles. Et puisqu’on s’aventure déjà au pays du soleil levant, un périple au Kansai est un incontournable. Situé à l’ouest de la barrière nippone, c’est l’une des meilleures régions du Japon. Il abrite Kyoto, l’ancienne capitale impériale et le territoire des arts, des temples et des geishas. Difficile de ne pas succomber à la saveur de son thé et aux couleurs étincelantes des ikebanas. Enfin, tout au nord se trouve le paradis naturel le plus septentrional du Japon, l’île d’Hokkaido. C’est la terre des animaux endémiques. C’est d’ailleurs de là que les dessinateurs de mangas puisent leurs inspirations.

Le Japon : le paradis de l’art culinaire

Le japon est un endroit pour s’enrichir culturellement, mais il ne faut tout de même pas oublier passer à côté de sa faim. En effet, voyager à l’archipel nippon signifie également gastronomie japonaise. Délicieuse et à la fois esthétique, elle revêt les rues et les plus grands restaurants de ses villes. On apprivoise peu à peu cet univers inconnu, où la tradition se conjugue avec la modernité. Les plats japonais ne se résument pas aux sushis ou aux nouilles à la baguette. Pour commencer à effleurer la surface de l’infinie palette culinaire japonaise, inutile d’aller trop loin. Les environs d’une gare et les allées sont remplis de bœuf Kobe ou du Taki-Yoki. Un beignet de poulpe délicieux qui met les papilles à l’épreuve. Pour les inconditionnels des cuisines raffinés, les grandes enseignes proposent du Sukiyaki. Des tranches de bœuf finement coupées et agrémentées de légumes et de tofu.

Poster une réponse