Rome, la capitale de l’Italie présente 2 722 907 habitants avec 1 285 km² de superficie. Comme toutes les capitales, Rome est le plus pleupé de l’Italie. A part le célébre voyage à Vatican, Rome a sept centres historiques à l’occurence: Aventin, Caelius, Capitole, Esquilin, Palatin, Quirinal, et Viminal. Y-a-t-il vraiment de raisons de passer un voyage Rome sans se limité à Vatican? Rome et son histoire n’a pas de limite. Découvons les beautés endémiques de chacun de ces collines.

D’abord, l’Aventin dont Aventino en latin , L’Aventin est entre le Tibre et son port de commerce (quartier marchand). Ce quartier a constitué une colline artificielle, le Testaccio, de 35 mètres de haut avec leur innombrables amphores débarquées, utilisées pour la livraison de l’huile, du vin et des céréales.L’antique forum Boarium est maintenant le nom de Piazza della Bocca della Verità connu par la place de la bouche de la Vérité.

Piazza della Bocca della Verità

Ensuite Caelius, Caelianus ou Caelius Mons en latin, c’est l’une des plus grande des sept collines. Ce nom vient d’un chef étrusque appelé Cælius Vibennus. Elle est située au sud de Rome entre l’Esquilin et la dépression occupée par la voie Appienne, au sud-est de Rome, dans le rione de Celio. On trouve dans cette colline le Grand Marché de Néron ( Macellum Magnum ), le temple de Camènes, temple Sabin. C’est dans ce temple que les magistrats mettent les inventaires des fortunes des citoyens. Il y a aussi le Grand Marché de Néron et sur le façade de ce Grand Marché, on voit un parc recouvert de chênes c’est le Querquetulanus. Ce dernier aurait été l’appellation antique de Cælius.

En outre Capitole, Campidoglio en latin, c’est la plus petite des sept collines. On y trouve la grande Insula du Capitole. Elle était construite au pieds du Capitole. L’Empereur Trajan a réglementé la construction des maisons aux étages multiples comme le théâtre de Balbus, l’immeuble de Felicula. Les touristes sont attirés par l’insula Felicles, elle est située entre le Panthéon et la colonne Aurélienne dans la neuvième région.

Plus Esquilin, Esquilinus en latin, elle étaient exposer comme un plateau avec trois légères élévations, l’Oppius, le Fagutal et le Cispius. Avant l’Empire, ce secteur était occupée par le cimetière des pauvres et avait une mauvaise prestige. Plus tard, Mécène y fait construire une magnifique villa avec des jardins. À la fin de l’Empire, c’est une colline passablement construite.

Outre Palatin, Mons Palatinum en latin, cette colline s’enrichit de vastes palais: le Palais de Tibère, la Domus Flavia, la Domus Augustana et le Palais de Septime Sévère. Les palais de Palatin est une colossale structure imbriquée les uns dans les autres.

Et le suivant est Quirinal, Quirinalis Collis en latin, situé au nord-est de la ville, le Quirinal, avec ses 61 m d’altitude, est la plus haute des collines de Rome. On découvrait sur le Quirinal de nombreux temples (Temple de Quirinus, Temple de Sérapis) et quelques-uns des plus beaux thermes de Rome (Thermes de Constantin et Thermes de Dioclétien).

Quirinal

Enfin Viminal, Viminalis Collis en latin. Cette colline est le « renflement  » entre l’Esquilin et le Quirinal. C’était surtout une zone d’habitations pour insulæ. Le rez-de-chaussée de l’Insula sert de boutiques aux artisans tandis que les étages sont réservés à l’habitation.


Les commentaires sont fermés.