L’encépagement reflète la variété des vins d’une région vitivinicole. Les plus grands crus se toujours produits à partir de savants mélanges entre différents cépages. La proportionnalité de la présence d’un cépage dans un mélange oscille entre 5 à 90 %. Cette proportionnalité est surtout tributaire des caractéristiques de chaque cépage, mais aussi de son prestige.

Les fiefs des grands cépages rouges

Les grands cépages rouges comme le Cabernet Sauvignon ou la Syrah sont dominants dans la partie Sud de la France. Le premier fief des cépages rouges, c’est sans doute Bordeaux. Les vins bordelais (rouges, blancs ou rosés) sont d’ailleurs mondialement connus. Même chose pour les cépages girondins, à commencer par le Cabernet Sauvignon.

Sinon, de manière générale, les vignobles du Sud-ouest et du Sud-est de la France représentent des fiefs incontestés des grands cépages rouges – des cépages français et très internationalisés, au passage.

C’est le cas du Merlot, qui représente 60 % de l’encépagement girondin. La Syrah, elle, est dominante dans le Sud-est de la France (Languedoc-Roussillon, Provence…). C’est aussi un cépage célèbre en Espagne, en Italie ou encore au Maroc.

Sinon, un week-end vignoble dans le centre (Bourgogne) et dans le Nord-est de la France (Alsace) vous permettra de déguster les grands rouges produits à partir du Pinot Noir.

cépage de France

Les caractéristiques des grands cépages rouges

Certains cépages se démarquent par une haute intensité colorante :

  • Cabernet Sauvignon : couleur profonde ;
  • Syrah : couleur foncée ;
  • Gamay : couleur rouge vif.

En revanche, les autres cépages rouges sont beaucoup plus clairs :

  • Le Grenache Rouge du Sud-est de la France ;
  • Le Pinot noir : une couleur claire malgré son nom ;
  • Le Merlot : d’une intensité colorante modérée, mais pas aussi clair que le Pinot noir, entre autres.

Par ailleurs, deux grands cépages rouges sont d’une haute intensité tannique : le Cabernet Sauvignon et le Syrah. En revanche, les autres sont d’une intensité beaucoup plus modérée : le Merlot, le Gamay, le Pinot noir, le Grenache rouge…

Sinon, en arpentant une route des vins dans le vignoble du Languedoc-Roussillon ou de la Provence, vous découvrir le contradictoire mais très apprécié Grenache rouge. Ilse démarque par un haut degré d’alcool, oscillant ainsi entre 10 et 15 %, alors même qu’il a une très faible intensité tannique. Le Pinot noir alsacien et bourguignon est, lui, alcoolisé à hauteur de 12 à 13 %.

Poster une réponse