randonner

La randonnée est très appréciée par les amoureux de la nature. Voici quelques astuces qui facilitent la préparation de cette activité sportive et divertissante, en particulier pour les personnes encore hésitantes.

Comment organiser sereinement une randonnée pédestre ?

Que l’on soit un habitué ou un débutant, il faut soigneusement planifier son itinéraire avant de se lancer dans un circuit pédestre. Dans cette perspective, le choix du parcours dépend de ses centres d’intérêt et du niveau de difficulté de celui-ci. Autre point important, il est primordial de se procurer un guide afin d’avoir un meilleur aperçu de la région, des distances, des endroits à découvrir, du dénivelé, des temps de marche, des refuges, etc. Aussi, il est recommandé de consulter les topo-guides proposés par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre. Pareillement, on se renseigne auprès de l’office du tourisme ou Internet. On y trouve, entre autres, des récits de randonnée, etc. Sinon, on demande l’avis des autres randonneurs ayant effectué le même parcours.

Par ailleurs, la sécurité et la santé des participants sont également à considérer. Ainsi, l’idéal est d’intégrer un groupe affilié à la Fédération Française de la Randonnée Pédestre. Les organisateurs assurent la sécurité de chaque randonneur du début à la fin de l’excursion. Les associations affiliées à la FFRP sont couvertes face aux différents risques liés à la randonnée. Également, un groupe constitué de moins de 500 participants doit disposer d’une trousse de secours, d’un secouriste et de différents moyens de communication. Cela permet d’alerter rapidement les secours. Enfin, partir avec un randonneur expérimenté permet de faire face aux divers problèmes, comme les aléas du climat, éviter les sentiers dangereux, etc.

Les équipements indispensables pour une randonnée

Les outils d’orientation sont fondamentaux si l’on prévoit d’effectuer une randonnée dans une zone inconnue. Les randonneurs, munis d’une carte et d’une boussole, apprennent à les manipuler avant même de se lancer dans cette activité. Il est suggéré aux débutants de suivre une formation pour acquérir des connaissances en la matière. En temps normal, les organisateurs doivent fournir aux participants une carte du parcours, et cela avant le départ. Les cartes mentionnent les différents sites (naturels, architecturaux, historiques etc. ) dans une échelle de 1 : 25 000 qui jalonnent le parcours. Généralement, il s’agit des endroits balisés et appréciés par les randonneurs. Cela dit, se munir d’un GPS s’avère aussi utile si le circuit est visible par satellite.

Le choix du sac à dos est primordial si l’on souhaite partir en randonnée. Un sac à dos de qualité pourra efficacement protéger ses affaires personnelles et son ravitaillement durant la randonnée. Il est souvent suggéré de limiter le poids au maximum pour éviter les douleurs et les fatigue inutiles. Un sac d’une contenance de moins de 40 litres est idéal pour une randonnée d’une journée. Un sac d’une capacité de 50 à 100 litres est adapté pour une excursion de plusieurs jours. Pour apporter un maximum de confort au randonneur pendant la marche, le mieux est de choisir un sac dos à bretelles matelassées. Les modèles munis de bretelles réglables et d’une ceinture ventrale sont préconisés pour répartir la charge depuis le dos vers la hanche.

Poster une réponse