Place Sknderbeg

La place Skanderbeg est un endroit incontournable de la capitale albanaise. C’est un lieu qui occupe une place importante dans l’histoire du pays. Cette immense place située au centre de Tirana est aussi un excellent endroit à visiter si vous êtes à la recherche d’un peu de verdure dans la ville. Si vous voulez en savoir davantage sur la place Skanderbeg, continuez votre lecture. Ci-dessous, vous trouverez également certaines des meilleures choses à faire dans ses environs, mais aussi dans la capitale albanaise en général.

Une place qui occupe une place importante dans la capitale albanaise

La place Skanderbeg ne manquera pas de vous étonner par sa taille. Tirana étant une assez petite ville. Le visiteur peut s’interroger pourquoi est-ce qu’elle possède une place aussi immense en son centre. Eh bien, cela s’explique en partie du fait qu’elle a été créée à l’époque communiste. Une telle étendue était nécessaire pour accueillir les forces armées ainsi que d’autres défilés conçus pour rappeler au peuple la grandeur et la puissance du gouvernement.

Site symbolique pour tout le pays, la place Skanderbeg reflète l’histoire complexe de l’Albanie. Elle doit son nom à Georges Kastrioti, qui a été surnommé Skanderbeg. Ce noble albanais qui a vécu au 15e siècle est devenu un héros national après avoir mené une longue rébellion contre l’Empire ottoman. Même les autorités communistes, pourtant opposées à la noblesse et au christianisme, ont rendu hommage à cette grande figure de la résistance albanaise contre les Ottomans. Afin de commémorer le 500e anniversaire de Georges Kastrioti, une statue équestre en bronze de ce grand homme a été érigée sur cette place.

Aujourd’hui, Skanderbeg continue toujours d’être très respecté par un grand nombre d’Albanais. Il représente l’identité, l’intégrité ainsi que l’indépendance nationale face aux attaques et agressions que leur pays a subies au fil des siècles.

D’importants travaux de revalorisation de la place

Cette place a été initialement conçue pour structurer un important axe urbain. Elle est composé du boulevard Zog-Ier et du boulevard des Martyrs de la Nation. Elle était progressivement devenue un grand espace vide dans une ville densément peuplée, utilisé simplement pour la circulation et le stationnement. En 2003, la mairie de Tirana a organisé un concours pour revaloriser la place. Cette rénovation s’inscrit dans le cadre d’un projet de modernisation global de la ville.

Les travaux ont débuté en 2010. Toutefois, le projet était si controversé que la mairie y a renoncé après 2011. Plus tard en 2016, il a été de nouveau relancé par le nouveau maire. L’objectif était alors de créer une vaste zone exclusivement réservée aux piétons. Il peux aussi mettre en valeur tous les bâtiments patrimoniaux qui entourent la place, et de créer un espace vert dans le centre-ville. Ce projet a été bien accueilli par la majorité des Albanais. Et la place Skanderbeg a été revalorisée et inaugurée en 2017.

Les monuments à découvrir sur la place Skanderbeg

Cette partie de Tirana possède aussi un grand nombre de monuments emblématiques. Par exemple, vous pourrez découvrir sur le côté nord place le musée national historique. C’est le plus grand musée d’Albanie. Non loin de là se trouve l’hôtel Tirana International. Ce bâtiment s’inspirant de l’architecture soviétique a été construit sur le site de l’ancienne cathédrale orthodoxe de Tirana construite en 1865.

Vous verrez à l’est le Palais de la Culture. Il s’agit de l’un des plus importants établissements culturels du pays. Il abrite entre autres le théâtre des opéras et des ballets. On y découvre aussi la Bibliothèque nationale d’Albanie, ainsi qu’un hall d’expositions et des salles de conférences. Par ailleurs, sachez que la place Skanderbeg est entourée par plusieurs bâtiments gouvernementaux.

Les Bunk’Art de Tirana

Tout au long de la période pendant laquelle il se trouvait à la tête du gouvernement albanais, Enver Hoxha avait fait construire des centaines de milliers de bunkers en béton dans tout le pays. Vous pouvez toujours voir la plupart d’entre eux aujourd’hui. Dispersés dans les régions les plus reculées du pays, dans les villages et même dans la capitale, ces bunkers rappellent l’époque communiste. Aujourd’hui, certains de ces abris ont été réhabilités et modernisés pour stocker des aliments. Ils peuvent également accueillir des magasins ou même devenir des galeries d’art et des musées comme ceux de Tirana.

Les Bunk’Art de Tirana sont des bunkers transformés en musées. Le Bunk’Art original se trouve au nord-est, à la périphérie de la ville. Cet énorme bunker en béton a été conçu pour que Hoxha et son personnel le plus proche puissent s’y retirer en cas d’attaque. Cet abri souterrain compte cinq étages. Certaines pièces sont consacrées à l’histoire du dictateur. D’autres accueillent des expositions artistiques.

L’autre Bunk’Art de Tirana se situe juste à côté de la place Skanderbeg. Cet ancien abri antinucléaire a été réhabilité en musée d’art contemporain. Il abrite également des photographies et d’autres objets mettant en lumière la persécution politique de centaines de milliers d’Albanais sous le régime communiste.

Poster une réponse