Au fil des années, les punaises de lit sont devenues les pires craintes des voyageurs. En plus d’être envahissante, la présence de ces bestioles peut très vite être gênante. Les cas de vacances gâchées à cause de punaises de lit sont nombreux, entre piqûres, démangeaisons intempestives, allergies… Pire encore lorsque les vacanciers doivent rentrer chez eux ! Pour éviter tout désagrément, il existe quelques règles d’usage que voici.

 

Conseil n°1 : savoir reconnaître une punaise de lit

Première chose à faire à l’arrivée dans une auberge ou un hôtel, vérifier la présence de punaises de lit. A quoi ressemblent-elles ? Cette bestiole mesure à peine 4 à 7 millimètres de long, ce qui lui vaut de ressembler à un pépin de raisin. Avec une apparence fortement similaire à celle des poux, une punaise de lit est dotée d’un abdomen ovale avec une couleur brunâtre ou rougeoyante. Insecte nocturne, ses cachettes de prédilection sont les coins sombres comme ceux de la literie ou les fissures des murs. Quant à ses œufs, ils ressemblent à des grains de riz, d’environ un millimètre.

 

Conseil n°2 : ne pas déballer les valises de suite

Dès l’entrée dans la chambre et les valises posées, le premier réflexe est à l’inspection des lieux. Attention, il serait fortement imprudent de déballer directement ses affaires. D’ailleurs, il est même conseillé de placer les sacs sur les portes-bagages, en hauteur.

Le risque est trop important en posant les sacs sur le sol. En effet, bien que dépourvue d’ailes, une punaise de lit peut se déplacer à vive allure pour atteindre les vêtements et les objets traînés par terre. Pour les plus exigeants et méticuleux, ils placent leurs bagages dans un sac plastique fermé, protégeant ainsi leurs affaires d’une éventuelle invasion. La solution la plus simple étant d’emmener dans vos valises un petit sachet anti punaises de lit de voyage.

 

Conseil n°3 : une vérification minutieuse s’impose

Une fois installé, il est recommandé de vérifier toute la chambre de traces éventuelles de punaises. Où les chercher en premier ? Sous le matelas, entre les plis, à travers les coutures ou encore sur le sommier.

Une fois cette première étape achevée, il convient de rechercher leurs cachettes dans toute la chambre : sur le canapé, sur le tapis, les plinthes ou encore les rideaux. Bonne nouvelle, ces bestioles sont visibles à l’œil nu. Dès les premières traces suspectes, mieux vaut changer de chambre immédiatement.

 

Conseil n°4 : anticiper

Un séjour se prépare ! Pour se prémunir des punaises de lit, l’idéal est de voyager avec des kits répulsifs. Sur le marché, ils existent sous forme de sprays ou de plaquettes, faciles à transporter.

 

Conseil n°5 : rester vigilent au retour

Au retour de voyage ou de vacances, il est fortement recommandé de rester vigilant face à la menace de punaises de lit. D’ailleurs, cette étape est la plus critique car, à la moindre négligence, c’est tout le domicile qui sera envahi.

Pour l’inspection, elle devra commencer par l’extérieur de la valise, ensuite les affaires qu’elle contient, ses poches, les chaussures… Pour plus de prudence, il est conseillé d’enfermer toutes ses affaires dans un sac hermétique pendant 48 heures. Cette disposition permet d’asphyxier les éventuelles punaises ramenées du voyage. L’étape suivante consiste à les laver à une température d’au moins 60°C.

 

Les punaises de lit et les hôtels

Plus une destination est lointaine, plus elle est appréciée des voyageurs ! C’est ainsi qu’elles sont très accessibles par le grand public. C’est pourquoi les chambres d’hôtel sont considérées comme à haut risque concernant les punaises de lit.

Il faut savoir que ces nuisibles n’ont aucun moyen de se déplacer, sans hôte. Elles se servent des valises ou encore des vêtements pour atterrir dans une chambre d’hôtel et créer toute une colonie.

Voici une liste d’endroits les plus susceptibles d’abriter des punaises de lit :

  • le matelas et le cadre de lit : dans la fente de cadre et dans la tête du lit, le long du sommier, sous le matelas, le long des coutures et fermetures éclair, aux jonctions du cadre de lit
  • canapé et chaises : le long des coutures, autour des fermetures éclairs
  • armoires et plinthes : zone de l’armoire qui touche le mur, recoins et fissures des armoires
  • table de nuit : dans les recoins des tiroirs, autour des lampes et des cadres photo.
Poster une réponse