De plus en plus de familles décident de partir en voyage en incorporant le pépé et la mémé, le papa et la maman et les enfants, le temps d’un court séjour ou plus. Le choix de la destination doit prendre en compte l’âge de la totalité des membres de la famille mais aussi du goût de chacun, des peurs, des restrictions physiques et des autres activités dédiées. Chacun y verra-t-il son compte ?

Voyage_intergenerationnel

Etablir les règles

Ce genre de voyage propose l’aubaine aux grands-parents de tisser des liens forts avec sa famille, aux oncles et aux tantes, de mieux amadouer leurs neveux et nièces et à ceux ci de se sympathiser avec les cousins et cousines. Une agréable planification permettra de fabriquer des souvenirs inoubliables. Voilà 10 astuces afin d’éviter les erreurs capables de briser ces instants précieux.

Quand on a fait le choix sur la destination et les bouclé les réservations, il est impératif que le papa et la maman soient clairs sur les limites qu’ils accordent à leurs progénitures et qu’ils essaient de détecter un compromis avec ce qui est autorisé ou non. Cette règle évitera aux enfants de se comparer à leurs cousins et cousines ou qu’ils s’efforcent de bénéficier de l’amour inconditionnel des grands-parents.

Trouver un bon compromis

Si tout le monde est capable de faire les occupations qu’il préfère, il est essentiel de temps à autre, de se retrouver ensemble notamment, autour d’un dîner en famille, d’un feu de camp, etc.
Partager ces quelques jours entre famille n’est pas chose évidente. Cela reste malgré tout une magnifique opportunité d’imprégner les enfants aux compromis obligatoires pour conserver l’harmonie et d’en faire nous de même. Il faut idéalement que ce séjour soit dépourvu de stress.

Responsabiliser chacun

Les enfants doivent réaliser plusieurs tâches. Ils peuvent soutenir le pépé et la mémé dans plusieurs activités, faire le baby-sitting des plus petits ou, d’après leur âge, jouer le rôle de photographe, etc. Plus ils sont impliqués, plus ils se sentiront fiers de réaliser quelque chose. Mais pour cela, il est impératif que chaque adulte fasse de même !

Un peu de liberté

Garder l’harmonie de la famille ne laisse surtout pas dire qu’il fait être côte, les uns à côté des autres, du début jusqu’à la fin du séjour. Il est préférable de laisser à chacun le loisir de faire ses propres décisions et d’ainsi apprécier la beauté du séjour. Éviter notamment le traquenard de surcharger le voyage en ne laissant aucune place à la spontanéité et à la détente.

Une assurance voyage pour la famille

Pour certains, une assurance voyage n’est qu’une dépense supplémentaire comme tant d’autres. Alors qu’elle sécurise la vie de la famille durant le voyage. Si vous décidez d’aller en famille pour un long séjour dans un autre pays et que la Suisse vous dit bieb, renseignez vous sur son système d’assurance maladie en amont. Vous trouverez pas mal d’informations là-dessus sur assurancesensuisse.com

Poster une réponse