Rabat est un excellent endroit pour se familiariser avec le Maroc, car elle a une médina et un éventail de sites historiques et de musées, mais exerce beaucoup moins de pression que la plupart des voyageurs étrangers ressentent dans une ville comme Fès. Vous remarquerez que vous êtes généralement libre d’errer et de naviguer sans être harcelé pour acheter des marchandises locales et sans avoir besoin d’engager un guide.

Une ville attrayante et bien entretenue

En tant qu’un centre diplomatique, Rabat a une grande communauté de résidents étrangers. Elle est une ville attrayante et bien entretenue, avec plusieurs jardins, elle est sans doute la ville la plus agréable et “easygoing” du Maroc – en ce qui concerne les touristes.

Photo crédit: hans pohl / Foter / CC BY-NC-SA

Rabat a été fondée au 12e siècle en tant qu’une ville fortifiée aujourd’hui les Kasbah des Oudayas sur un éperon rocheux dominant la rivière Bou Regreg, par le Sultan Abd al-Mu’min de la dynastie Almohade. Le petit-fils d’Abd al-Mu’min, Yaqoub al-Mansour, a étendu la ville pour englober la médina d’aujourd’hui, l’a entouré avec des remparts (dont certains subsistent encore), et a érigé une mosquée, dont la Tour Hassan inachevée dépasse comme le monument principal de Rabat. Chellah, une ville romaine voisine, aujourd’hui à l’intérieur de Rabat, a été développée comme une nécropole dans le 13ème siècle.

Petite histoire de Rabat

Au début du 17e siècle, Rabat a été réanimée avec l’arrivée des moresques, qui ont peuplés la médina d’aujourd’hui après leur expulsion de l’Espagne. Rabat a été nommé la capitale administrative du pays au début du protectorat français en 1912, et elle est restée la capitale du royaume Alaouite lorsque l’indépendance a été restaurée en 1956.

La ville a connu une croissance considérable au cours des 20 dernières années. Aujourd’hui, elle a de nombreux quartiers importants en dehors de la kasbah, la médina, et l’original Ville Nouvelle française. Ceux-ci incluent L’Océan, la zone balnéaire où il y avait autrefois une forte présence espagnole et portugaise (pendant le protectorat français) ; le quartier Hassan, les environs de la tour Hassan ; Agdal, un quartier résidentiel et commercial moderne ; Ryad, un quartier résidentiel de luxe ; et Souissi, une enclave de gens riches et des diplomates et bien beaucoup d’autres quartiers…

Faites un tour dans un taxi, un tramway, ou une voiture de location autour des différents quartiers de Rabat pour obtenir une réelle compréhension de la ville dans son ensemble.

Poster une réponse