La Haute-Savoie, territoire de lacs et de montagnes, est connue principalement par les randonneurs pour le fameux Tour du Mont Blanc. Mais il existe de nombreuses autres possibilités pour découvrir la Haute-Savoie, notamment les randonnées de moyenne montagne moins connues mais cependant très jolies et accessibles, dont voici une petite sélection.

La Pointe de Sur Cou et la Montagne de Sous-Dine

Ces deux sommets, séparés de seulement 1 km et culminant respectivement à 1809m et à 2004m sont accessibles à tous, petits et grands. Situées en proximité de la partie nord de la vallée de l’Arve, ces deux balades de moyenne montagne peuvent être faites en famille, sans difficulté technique, ni danger. Il faut juste faire attention aux falaises situées à proximité du sommet … et quelle vue magnifique sur le Lac Léman et sur le massif du Mont Blanc une fois atteint le sommet ! Le point de départ pour La Pointe de Sur Cou est le parking « Le Chesnet » juste avant Orange. On monte sur un chemin forestier très facile pour ensuite terminer sur des pentes herbeuses très douces. Le dénivelé total est de 650m environ. Le point de départ de la Montagne de Sous-Dine est à Chenevriers, à proximité de Mont-Piton. Comme pour Sur Cou, la montée débute dans un chemin forestier. Elle se poursuit sur un chemin pédestre très sympathique au milieu des résineux et d’éclaircies herbeuses. La partie finale se déroule sur une large crête couverte par des lapiazs. Ce paysage féérique est complété par de nombreux cairns disposés de façon artistique un peu partout!…se pose la question de savoir s’ils ont été installés par des humains ou plutôt par des elfes géniaux au cours de la nuit…
Redescendus du sommet, profitez-en pour visiter La Roche sur Foron, citée médiévale toute proche où vous pourrez vous désaltérer en toute tranquillité.

Le tour des Quatre Têtes

Les Quatre Têtes, culminant à 2364m, se trouvent dans les Aravis, juste devant le Mont-Blanc ! Rien de mieux que ce balcon naturel pour admirer en hauteur le géant blanc. La montée commence à Burzier sur les hauteurs de Sallanches et passe ensuite par le refuge de Doran. Après le refuge, le sentier passe dans une large vallée parsemée de grosses pierres. La descente peut être faite via le Lanchéron et le Chalet de Mayères, sur un sentier qui passe par des paysages fantastiques. Malgré l’absence de difficultés techniques, ce tour demande un minimum d’entraînement physique car il y a approximativement 1700m de dénivelé à faire sur une distance de 18Km. Mais la vue imprenable et le paysage bucolique de cette sortie en Haute-Savoie valent vraiment le coup … et il a toujours la possibilité de diluer l’effort sur deux jours, en passant une nuit au refuge de Doran.

Le Roc d’Enfer

Cette montagne d’Haute-Savoie porte bien son nom ! Car pour atteindre le sommet on évolue sur des arrêtes effilées, dans un paysage rocailleux, très aérien et austère. Cette randonnée est magnifique et d’une difficulté technique moyenne. Il faut cependant avoir le pied ferme et ne pas souffrir du vertige car l’arrête comporte quelques points exposés. Une petite corde peut servir pour assurer les plus sensibles au vide. Le point de départ se situe à l’Encrenaz, le sentier passe ensuite par le Col Ratti puis sur l’arrête qui conduit au sommet à 2243m. A partir de 1800m le parcours est très aérien et l’on a l’impression de voler sur les montagnes, avec une vue magnifique sur le Chablais. Après 810m de dénivelé, il est possible retourner au point de départ via une boucle passant par le Col de Foron, donnant au randonneur la possibilité de parcourir l’intégralité des arrêtes du Roc d’Enfer. C’est une randonnée qui n’est pas très physique mais qui présente des difficultés techniques et des dangers explicites. Elle est donc accessible à des randonneurs déjà un peu expérimentés.

Poster une réponse