Alors que les associations lancent régulièrement des campagnes contre l’abandon lors des vacances, partir avec un chien n’est pas un long fleuve tranquille. Si vous l’envisagez, sachez que c’est possible, mais vous devez bien vous organiser.

voyage avec un chien

Comment faire pour le trajet ?

Le trajet est la partie la plus compliquée. Si vous l’effectuez en voiture, la présence du chien vous oblige à des arrêts réguliers pour qu’il s’hydrate ou qu’il fasse ses besoins. C’est relativement facile comparé aux obligations pour d’autres moyens de transport.

Ainsi, en avion, le chien doit se trouver dans une cage s’il a un gros gabarit et dans un sac qui reste à vos pieds pendant tout le vol s’il pèse une dizaine de kilos ou moins. De plus, cela gonfle le tarif des billets d’avion et il faut s’y prendre à l’avance car les compagnies acceptent un nombre limité d’animaux à chaque vol. Les obligations à l’aéroport sont aussi contraignantes puisque vous devez vous présenter à l’embarquement avec plus d’une heure d’avance.

Les problématiques sont similaires pour un parcours en bateau voire pire puisque beaucoup de compagnies refusent qu’un chien, même tout petit, monte dans les cabines. Imaginez l’enfer pour le chien qui reste dans la voiture alors que la croisière dure trois jours ou plus !

Quelle location choisir ?

La présence d’un animal réduit de façon drastique les lieux dans lesquels vous pouvez séjourner. En effet, une grande partie des hébergements refuse tout simplement les animaux qu’importe leur nombre, leur taille et leur race.

D’autres exigent le paiement d’une indemnité mensuelle qui, si vous restez plusieurs jours et/ou avez plusieurs animaux, vous refroidit d’emblée. On pense souvent les campings accueillants avec les chiens, mais les maîtres savent tous que ce n’est pas le cas. Les hôtels sont parfois plus ouverts à leur venue…

Le meilleur plan reste alors les gîtes ou les locations entre particuliers, comme sur la plateforme AirBnb. Il y a plus de logements disponibles pour les propriétaires d’animaux. Si l’annonce ne précise rien, prenez le temps de demander avant car si on vous refuse l’entrée dans les lieux le jour J, vous aurez des difficultés pour retrouver un autre endroit pour dormir en quelques heures.

Quelles sont les activités à prévoir ?

Cela ne sert à rien de voyager avec votre chien s’il est cantonné à la location. L’anxiété dans un lieu qu’il ne connaît pas et la tristesse de vous voir le quitter pourraient même provoquer des destructions et vous coûter de l’argent.

Planifiez avant votre voyage les activités possibles. Les visites culturelles sont souvent interdites pour les animaux. De belles randonnées, des marches sur des plages non surveillées ou des activités sportives restent des valeurs sûres.

Généralement, vous trouvez une plus grande tolérance dans les lieux plus populaires et avec moins de touristes. Ainsi, vous serez très mal reçu même sur une terrasse de café sur la Côte d’Azur alors qu’une friterie de plein air en Charente vous recevra sans même s’émouvoir de la présence de votre toutou.

Poster une réponse