Numerous Taoist temples and shrines on the slope of Taishan, Shandong La Chine est un pays fascinant tant pour son histoire que pour sa culture ou que pour ses paysages à couper le souffle.

En Chine comme beaucoup ailleurs, les montagnes sont des sources d’inspirations spirituelles et tiennent une grande importance dans certaines religions. Les cinq montagnes sacrées de Chine tiennent une place très importante dans le patrimoine culturel du pays. Haut lieux de pèlerinage pour certaines, foyer du taoïsme ou du bouddhisme pour d’autres, de nombreux moines et personnalités ancestrales ont puisé leur sagesse dans ses montagnes qui représentent aujourd’hui pour les chinois les cinq points cardinaux de la Chine : le feu, le bois, la terre, l’eau et le métal. Chacune se dévoile avec des charmes incroyables et des paysages à couper le souffle et font l’objet désormais de circuits touristiques immanquables au cours d’un voyage en Chine.

Le Mont Tai

Le Mont Tai ou Taishan, symbole des croyances de la Chine ancienne, est la montagne sacrée de l’Est. Située au nord de la ville de Tai’an dans la province su Shandong, la montagne s’élève, à son point culminant, le pic de l’Empereur de Jade, à une altitude de 1 545 mètres.

Le Mont Tai abrite pléthore de temples et vestiges religieux qui témoignent de son passé céleste. Le mont sacré Tai abrite en effet des chefs-d’œuvre artistiques en parfaite harmonie avec la nature environnante ce qui lui a valu d’être inscrit sur la liste de Patrimoine mondiale de l’Unesco.

Le Mont Song

Le Mont Song désigne la montagne du Centre. Elle se dresse près de la rive sud du fleuve jaune dans la province du Henan. Elle se démarque par ses trois pics distinct dont l’un s’élève à plus de 1 512 mètres d’altitude. Parmi les cinq points cardinaux chinois dans le taoïsme, le Songshan représente la Terre.

Foyer légendaire du monastère Shaolin, connu pour être le foyer du Kung Fu, le Mont Song abrite également d’autre édifices bouddhistes et taoïstes à ne pas manquer. Une randonnée dans les montagnes Songshan promet une journée plein de surprises et de découverte.

Le Mont Hua

Le Mont Hua ou Huashan évoque la montagne de l’Ouest. Cette montagne située non loin de la ville de Xian dans le Shaanxi est réputée pour être l’une des montagnes les plus dangereuses de Chine.Mount Hua or Hua Shan is located in Shaanxi

 

Le Huagshan est également surnommé la « main d’immortel » à cause de la forme de ses pics. La montagne est parcourue de sentiers de randonnées dont certains sont réputés très abruptes voir même dangereux mais offre une vue imprenable sur les pics environnants.

Le Mont Beiheng

La montagne du Nord portant le nom de Beiheng se situe au nord de la province du Shanxi. Cette montagne dispose de deux sommets, dissociés par le col de Jinlong, avec leurs altitudes de 2 190 mètres et 2 017 mètres. On dit aussi que le mont Beiheng était autrefois un champ de bataille important et que l’empereur Yao aimait bien y chasser.

Le Bei Heng Shan est connu pour abriter sur son flanc le célèbre monastère suspendu de Xuankong. Son architecture unique et sa position incroyable à flanc de montagne lui a permis de devenir l’un des sites les plus touristiques de la région.

Le Mont Nanheng

Le Mont NanHeng qu’on appelle également la montagne du Sud possède 72 pointes s’étalant de Hengyang jusqu’à Changsha sur 150 kilomètres. Une légende raconte que le fameux dieu du feu, nommé Zhurong vivait et serait mort dans cette montagne. La brume qui orne le mont NanHeng, résultant de l’humidité des deux sources Hengyang et Xiang, rend cet endroit incomparable et lui a valu le surnom de « fumée du mont Heng ».

Ces cinq montagnes sacrées tiennent une place importante dans le cœur des chinois et sont aujourd’hui très prisées des voyageurs. Leur histoire, leur patrimoine et leur paysage naturel promettent de riches découvertes et un voyage inoubliable.

Poster une réponse