p1Les petits snacks de rue offrent des mets sucrés comme le Bungeoppang ou le Hotteok, mais aussi des plats traditionnels tels que le Gimjang, le Kimchi ou le Manduguk. Les coréens aiment se replonger dans leur enfance en grignotant en famille, et oublier les rigueurs de l’hiver. Plus d’articles sur la Corée du sud, (Corévasion).

Hotteok (호떡)

p2Il est fait d’une pâte de farine de riz, et rempli avec un mélange composé de sucre, d’arachides et de cannelle. Aujourd’hui on peut même en trouver aux légumes ou aux graines.

En hiver, des endroits comme Insa-dong et le marché de Namdaemun à Séoul sont parsemées de vendeurs de Hotteok servant différentes recettes, il n’est pas rare de voir une longue file d’attente devant l’un d’eux, cela signifie généralement que la recette est particulièrement réussie.

Bungeoppang (붕어빵)

p3Une pâte cuite fourrée de haricot rouge. La forme du poisson est donnée par le moule dans lequel la pâte sera cuite pendant quelques minutes.

Un test de personnalité  Bungeoppang

On dit souvent que la façon dont une personne mange son Bungeoppang montre sa personnalité.

Par exemple : si vous commencez par la tête, vous êtes une personne positive et passionnée, alors que si vous le prenez par la queue vous êtes sensible, romantique et tendance.

Hoppang (호빵)

p4A l’origine, le hoppang est rempli avec de la pâte de haricot rouge, mais aujourd’hui on en trouve à la viande, au fromage, aux légumes, au potiron…

Le hoppang tire son nom de l’onomatopée coréenne « ho ho » pour souffler sur la nourriture chaude et aussi des éclats de rire d’une famille mangeant joyeusement.

Châtaignes grillées 군밤

p5Moins exotique pour nous, elle reste très appréciée les jours de grand froid.

Tteok-Bokki (떡볶이

p6C’est un plat très populaire en Corée qui a un piquant très caractéristique.

L’ingrédient principal est le Garae-tteok (gâteau de riz formé dans une longue forme de cylindre blanc), qui est mélangé avec le Eomuk (gâteau de poisson) et divers légumes comme les oignons, le chou et les carottes, et la pâte de piment rouge. Le mélange est chauffé et servi avec une tasse de bouillon, où le Eomuk a été cuit.

Kkochi eomuk (꼬치 어묵)

p7C’est un peu comme des brochettes de gâteau de poisson, cuites dans un bouillon aromatisé avec des radis. Contrairement au Tteok-bokki, le Eomuk n’est pas épicé, il peut ainsi permettre d’adoucir des plats trop fort.

Poster une réponse