La Chine est potentiellement devenue la plus grande économie mondiale, devant les Etats-Unis. Cette affirmation, ce passage de témoin attendue depuis de nombreuses années, a transformé la Chine en un créateur de tendances, après avoir été pendant des années vue comme le pays basant son succès sur la copie de business model à succès.
L’une de ces nouvelles tendances est le développement des nouvelles technologies sur le marché chinois du tourisme.

Une classe moyenne qui offre de nouvelles perspectives pour le marché du tourisme mondial

La Chine a vu lors de la dernière décennie une explosion de sa croissance et de ses revenus moyens, avec une hausse annuelle de plus de 100%, atteignant près de 5000 US dollars par ménage. Si cela reste largement inférieur aux grands pays développés (les USA sont à plus de 50 000 dollars annuels), cela est signe d’une réelle progression portée par le développement d’une classe moyenne plus proche des standards européens et américains. Cela a un impact indéniable sur le pouvoir d’achat des consommateurs chinois, et donc sur les comportements d’achat qui s’ouvre de plus en plus vers des pratiques comme le tourisme.

Selon Matthieu David, de Daxue Consulting, « la classe moyenne chinoise développe de plus en plus d’intérêt pour les produits haut de gamme, le marché de la santé et le tourisme. Sur ce dernier point, les consommateurs chinois sont de plus en plus aventureux et demandeurs de nouvelles façons de consommer le tourisme. Les voyages sont un aspect essentiel du nouveau style de vie des consommateurs chinois. »

En 2013, le marché domestique chinois a enregistré près de 3 milliards de revenus. Cela en fait évidemment de loin le marché touristique le plus lucratif du monde.

Au niveau de l’expatriation, la Chine devrait devenir d’ici à 2017 la plus grande source d’émigrants au monde. Développer des services pour répondre aux attentes de ces nouveaux consommateurs chinois va donc être essentiel.
« Sans même cibler particulièrement le marché chinois, nous avons énormément d’utilisateurs venant de Chine », témoigne T. Sy de Global Exam, une plateforme de préparation aux TOEIC et TOEFL.  « Ils désirent s’assurer le meilleur score possible au TOEFL et TOEIC pour s’ouvrir les portes de nous pays étrangers. Adapter son service à ces nouveaux utilisateurs peut alors être essentiel. »

La Chine se place en tête sur le marché mondial de l’e-tourisme

En Chine, la technologie mobile est vue comme une force de croissance dans l’industrie des voyages. Ctrip a annoncé que 70% des consommateurs en Chine utilisent Internet pour réaliser leurs recherches avant de voyager. La Chine mène le monde en terme d’utilisation de mobile, avec 250 millions de smartphones recensés en 2013 et un taux de pénétration de 80%.

« Les principales plateformes Internet de voyage, Qunar, Ctrip ou encore eLong dépassent largement leurs équivalents US au niveau de l’utilisation sur mobile », rappelle A. Wang de Chinese Institute. « Quand on apprend en plus que Qunar et Ctrip veulent joindre leurs forces, on peut être confiant sur l’avenir du e-tourisme en Chine. »

Poster une réponse