Vous avez peut être déjà entendu parler du PVT ou le visa « Working holidays » en Australie ? Cela vous a peut être donné envie de partir ? Savez-vous comment en bénéficier ? Si vous avez quelques doutes, cela tombe bien, cet article est destiné à vous éclairer !

PVT en Australie

L’origine du PVT en Australie

Le visa « Working holidays » (sous-classe 417) est un visa temporaire pour les jeunes qui souhaitent passer des vacances et travailler en Australie pour une durée maximale de 12 mois.

Avant de vous lancer, il est important de connaître toutes les infos sur le PVT en Australie.

Introduit en 1975, il n’était initialement disponible que pour les jeunes du Royaume-Uni (RU), de l’Irlande et du Canada.

Entre 1980 et 2006, le programme s’est étendu à de nombreux autres pays partenaires, tels que le Japon, la Corée du Sud, Hong Kong, Taïwan et plusieurs nations européennes. (La liste complète des pays partenaires et l’année de leur adhésion sont fournies dans les rapports ministériels sur le programme WHM).

Aujourd’hui, le plus grand nombre d’entrants dans cette sous-classe de visas continue de venir du Royaume-Uni, suivi par les jeunes de Taïwan, d’Allemagne, de Corée du Sud et de France.

Depuis 2006, aucun autre accord Working holidays n’a été conclu avec un pays partenaire – uniquement la sous-catégorie 462 Accords Vacances-Travail qui ont des exigences plus restrictives (y compris des plafonds de visas).

Les différents types de travail pour le PVT en Australie

Pendant leur séjour de 12 mois, 417 titulaires de visa peuvent travailler autant qu’ils le souhaitent, à temps plein, à temps partiel, occasionnel, rémunéré ou bénévole.

Toutefois, le travail est limité à une période de six mois auprès d’un seul employeur. (Cette période a été étendue de trois à six mois seulement en 2006).

L’autorisation de travailler plus de six mois chez un seul employeur est possible dans certaines circonstances, par exemple si le titulaire du visa est employé comme jeune fille au pair (à partir du 21 juillet 2015) ou employés dans certains secteurs en Australie du Nord, tels que les soins aux personnes âgées et aux handicapés, l’agriculture, la construction, l’exploitation minière, le tourisme et l’hôtellerie (à partir du 21 novembre 2015).

Combien de visas Working holidays sont disponibles en Australie ?

Le nombre de visas Working holidays délivrés n’est pas plafonné et le nombre de bourses a considérablement augmenté (d’un peu plus de 2 690 en 2005-06 à 41 339 en 2014-15) depuis que l’option d’un second visa Vacances-Travail a été introduite en novembre 2005. Cette option n’était initialement accessible qu’aux personnes qui avaient été employées pour un travail agricole saisonnier dans la région de l’Australie pendant trois mois.

Le deuxième visa Working holidays est valable pour une période supplémentaire de 12 mois.

La restriction de six mois pour travailler avec un seul employeur est réinitialisée et s’applique à nouveau la deuxième année, bien qu’il soit possible de retourner chez le même employeur de l’année précédente pour six mois supplémentaires.

En 2006, l’option d’un second visa est devenue disponible pour ceux qui travaillent dans n’importe quelle industrie primaire régionale, telle que l’industrie minière. En février 2008, l’option a été étendue aux personnes ayant travaillé pendant trois mois dans les industries de la construction dans les zones régionales.

Poster une réponse