Si vous êtes plutôt backpack, petit budget et voyage solo, Madagascar n’est alors pas la meilleure destination. Il est difficile de rassembler tous ces critères par rapport à l’état des routes et à la culture du pays. Voici quelques conseils sur comment se déplacer et se loger à Madagascar.

Se déplacer à Madagascar

Tout d’abord, se déplacer à Mada n’est pas chose facile. Une fois arrivé à l’aéroport international d’Antananarivo, trois choix s’offrent à vous : louer une voiture avec chauffeur, se déplacer en taxi-brousse ou prendre un vol intérieur.

La voiture avec chauffeur :

voyager à madagascarC’est la meilleure option pour pouvoir visiter Madagascar en profitant des magnifiques paysages. Avec un chauffeur, vous aurez de bons conseils et vous pourrez échanger sur les coutumes et traditions. En revanche, c’est une option qui a un coût et cela vous reviens à environ 40 euros par jour, hors carburant. Le carburant est quasiment au même prix qu’en France, et les véhicules 4×4 consomment pas mal. Il est préférable de voyager à plusieurs pour remplir la voiture et ainsi diminuer le budget.
La présence d’un chauffeur est bien sûr fortement conseillée… Les routes à Madagascar sont en très mauvais état, les trajets sont longs et la conduite est assez sportive. Sans chauffeur vous n’êtes pas à l’abri de plusieurs crevaisons.

Le taxi-brousse :

Voyager en taxi-brousse à Madagascar, c’est une bonne option qui ne coûte quasiment rien, mais il faut avoir du temps et de la patience. On ne sait jamais quand on part, ni quand on arrive. Il faut également être très vigilant, et bien se renseigner sur sa prochaine destination. Les Malgaches ne savent pas dire non… À travers leur réponse vous comprendrez toujours que c’est oui, ou alors qu’il ne sait pas. Il est alors très facile de se tromper de direction.

Les vols intérieurs :

Les vols intérieurs sont très pratiques lorsqu’on a peu de temps sur place, mais c’est l’option la plus coûteuse. Air Madagascar propose des vols quotidiens sur plusieurs destinations. Les vols durent en moyenne 2h, mais le prix est environ à 400 euros l’aller-retour… Très étonnant, car, souvent vous vous retrouvez dans un avion vide… Ils n’ont toujours pas compris la technique, du moins cher pour attirer plus de monde…

L’auto-stop :

L’auto-stop n’est pas un moyen de déplacement répandu sur l’île rouge. Tout d’abord, il est très déconseillé pour la sécurité, puis la plupart des véhicules qui passeront devant vous, sont des taxi-brousse ou bien des voitures avec chauffeur. Dans tous les cas, ils ne vous transporteront pas gratuitement.

Se loger à Madagascar :

A Madagascar, on trouve toute sorte de logement. Du grand luxe au plus rustique, vous en avez à tous les prix. L’hébergement favoris des backpackers est l’auberge de jeunesse, mais ici, il en existe très peu, et uniquement dans la capitale. La plupart des logements sont des bungalows ou des lodges. Pour le moins cher, vous trouverez des bungalows basiques pour une dizaine d’euros.

Nous ne trouvons pas beaucoup de camping à Madagascar. C’est même très rare. Ce n’est pourtant pas l’envie qui vous manquera lorsque vous découvrirez les grands espaces de la grande île.  Hors il est fortement déconseillé de faire du camping sauvage.  Le seul moyen est de passer par une agence, en circuit trekking. Là, vous pourrez bivouaquer dans des endroits sûrs, accompagné de toute l’équipe logistique qui connaît parfaitement les lieux.

Dormir chez l’habitant n’est pas non plus quelque chose de commun à Madagascar. Dans les grandes villes, vous trouverez de quoi vous faire héberger sur couchsurfing mais dans les villages, les habitants ont très peu de place dans leur maison, et ce n’est pas dans leur culture de recevoir des inconnus chez soi.

Attention à la location d’appartement. On trouve beaucoup de fausses annonces sur le web. Quasiment chaque maison ici est surveillée par un gardien, et surtout quand on est vazaha (étranger). Lorsque vous louez un appartement, souvent il n’y a pas de surveillance et il arrive souvent des cambriolages.

Poster une réponse